UMR 7273 CNRS

Institut de Chimie Radicalaire (ICR)

Equipe Pharmaco-Chimie Radicalaire (PCR)

image equipe vanelleLa problématique fondamentale des recherches développées par l’équipe de Pharmaco-Chimie Radicalaire de l’Institut de Chimie Radicalaire (ICR) UMR CNRS 7273, de la Faculté de Pharmacie de Marseille est centrée sur l’obtention de nouvelles molécules à potentialités pharmacologiques via le développement de nouveaux outils synthétiques utilisant les réactions par transfert monoélectronique.

Le développement de ces nouveaux outils pharmacochimiques radicalaires est articulé autour de trois méthodologies principales : les réactions SRN1 et apparentées, la stratégie TDAE, les réactions avec l’acétate de manganèse. Celles-ci sont associées à différentes réactions (cyclisation, couplage métallo-catalysé…) assistées ou non par la technologie micro-ondes et en privilégiant des protocoles respectueux de l’environnement. A l’heure actuelle, ces 3 méthodologies définissant de nouveaux outils synthétiques pour l’obtention de nouvelles molécules à potentialités anti-infectieuses sont déclinées selon 5 grands axes.

  • I. Projet « Quinazopôle » (quinazolines à visée antiplasmodiale)
  • II. Projet « imidazole et thiazole» (antiparasitaire : Trichomonas…)
  • III. Projet « Quinone » (anti-Alzheimer et maladies à prions)
  • IV. Projet « Benzodioxole et apparentés » (antiviral)
  • V. Projet « Furane» (antiparasitaire : Leishmania…)

Ces travaux de recherche s’appuient d’une part sur l’utilisation d’un plateau technique « micro-ondes » original et performant dédié à la « Chimie Verte » (plateforme comprenant 4 réacteurs micro-ondes dont 1 avec passeur et permettant de réaliser des réactions, en parallèle, avec contrôle de la température et de la pression, dans des réacteurs de 0,5-2 mL jusqu’à 1 L) et d’autre part sur l’adhésion de la chimiothèque locale de l’équipe PCR (plus de 1500 composés) à la chimiothèque nationale permettant de favoriser de nouvelles collaborations avec des biologistes universitaires et industriels et mettre en évidence de nouvelles propriétés biologiques par l’intermédiaire de criblages.

Fichier attachéTaille
PDF icon annuaire_recherche_2013_2014_icr.pdf568.33 Ko