UMR MD3

Infections Parasitaires : Transmission, Physiopathologie et Thérapeutique

L'UMR-MD3 est une unité de recherche spécialisée en maladies infectieuses associant des chercheurs du Service de Santé des Armées (SSA), d'Aix-Marseille Université (AMU), de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Cette UMR regroupe des équipes ayant des compétences complémentaires autour d’un paradigme commun qui est l’infection parasitaire dans tous ses aspects, de la transmission à la thérapeutique en passant par le diagnostic et en prenant en compte les interactions entre le pathogène d’une part, et les micro-environnements (organes des hôtes) et macro-environnements (sites de transmission, vecteurs), d’autre part. Les maladies parasitaires ciblées sont le paludisme, les leishmanioses et la toxoplasmose même si l’étude de certaines maladies bactériennes (choléra) ou virales (Ebola) permettent par une approche comparative et intégrée d’enrichir nos connaissances sur les infections parasitaires. Nos objectifs de recherche sont l’amélioration de la compréhension de la dynamique de transmission et de l’immuno-physiopathologie de ces maladies et le développement de nouvelles approches de lutte, individuelle (thérapeutique) ou collectives (santé publique).

Cette unité utilise diverses approches complémentaires, incluant des données bibliographiques, des études épidémiologiques, des travaux entomologiques, le développement de tests diagnostiques, des études de biologie fondamentale et de physiopathologie comparée pour la recherche de nouvelles cibles thérapeutiques et pour la compréhension des processus biologiques des pathogènes, des études éthnopharmacologiques et du screening de molécules in silico, in vitro et in vivo.

L’activité de recherche est organisée en deux axes thématiques (thérapeutique et transmission), avec d’importantes interactions entre les deux.

Les travaux de l’unité s’appuient sur des collaborations internationales solides avec des équipes des pays du nord et du sud (Afrique Centrale, Sahel, Asie du Sud-Est, Caraïbes, bassins méditerranéen et amazonien) grâce auxquelles les chercheurs ont acquis une grande expertise sur la prise en charge sur le terrain des infections.

Des travaux collaboratifs étroits avec diverses entreprises sont réalisés pour le développement de techniques diagnostiques hautement performantes. En effet des projets sont développés avec des spin-off des institutions associées comme ApoH -Technologies, (IRD équipe LIPMC à Montpellier, www.apohtech.com), dédiée aux diagnostics ultra-sensibles de pathogènes et la société K-Plan, (spin-off de l’UMR MD3) dédiée au développement des laboratoires de microbiologie ultra-projetables (www.k-plan.fr). De plus, nous collaborons aussi avec des entreprises extérieures pour le développement de tests de diagnostic rapides (Whidiag, Marseille) et de diagnostic automatisé (Horiba, Montpellier) du paludisme.

Fichier attachéTaille
PDF icon annuaire_recherche_2013_2014_md3.pdf635.19 Ko