UMR_S 1076 INSERM

Vascular Research Center of Marseille (VRCM)

  • Directrice de l'Unité : Françoise Dignat-George

Equipe 1 : Physiopathologie de l’Endothélium

L’équipe 1 est dans la continuité des thèmes fondateurs de l’UMR S 608, sur la « Physiopathologie de l’endothélium » qui repose sur l’expertise acquise en biologie vasculaire, hémostase, et en médecine régénérative. Un premier thème a comme objectifs de comprendre le rôle de CD146 dans l’inflammation et l’angiogenèse, grâce à un modèle de souris KO, d’étudier les mécanismes de génération de CD146 soluble et ses fonctions biologiques et de développer des stratégies diagnostiques et thérapeutiques innovantes ciblant CD146, notamment dans l’angiogenèse tumorale.

Le deuxième thème est focalisé sur les mécanismes de lésion et de régénération endothéliale. Nous étudions,

  1. les mécanismes qui contrôlent la vésiculation endothéliale en fonction du territoire vasculaire et le rôle des microparticules dans le transfert d’information protéolytiques et immuno-régulatrices
  2. les mécanismes qui contrôlent la survie et la fonction réparatrice des progéniteurs endothéliaux circulants en situation d’ischémie, et le rôle potentialisateur de facteurs de croissance ou de cellules souches à activité synergique
  3. l’intérêt des microparticules et des progéniteurs endothéliaux circulants comme biomarqueurs dans des situations à risque vasculaire, notamment la pathologie vasculaire gravidique, les thalassémies et le purpura thrombotique thrombocytopénique.

Un troisième thème sur le risque vasculaire associé à la sénescence de l’endothélium etudie les altérations de l’endothélium au cours du vieillissement physiologique, du vieillissement pathologique induit par les anomalies de synthèse de la lamine (modèles animaux et cohortes de patients atteints de Progéria) et dans le risque vasculaire associé au faible poids de naissance.

Un dernier thème concerne la compréhension des mécanismes cellulaires impliqués dans l’interaction des cellules circulantes avec l’endothélium dans les différentes conditions pathologiques que sont la thrombose, l’inflammation et le cancer. Un premier axe de recherche a pour but d’identifier les différents partenaires cellulaires impliqués dans la formation d’un thrombus plaquettaire in vivo, en se focalisant tout particulièrement sur les interactions entre endothélium, polynucléaire neutrophile et plaquettes sanguines par microscopie intravitale en temps réel. Le second axe aborde le rôle des plaquettes sanguines dans la transmigration des leucocytes à travers la barrière endothéliale dans des modèles murins d’inflammation. Enfin, le troisième axe étudie le rôle de microparticules d’origine cancéreuse dans la formation d’un état procoagulant et prothrombotique.

 

Fichier attachéTaille
PDF icon Annuaire de la recherche 2013-20142.83 Mo