La recherche à la faculté

Une recherche tournée vers l’innovation thérapeutique et diagnostique

La faculté de pharmacie abrite 10 unités de recherche labellisées par l’INSERM, le CNRS, l’IRD, et le Ministère de la Défense.  Les thématiques couvrent les domaines suivants: 

Les pathologies vasculaires :

Elles sont étudiées sur le plan fondamental et clinique dans le but d’identifier des biomarqueurs prédictifs et des nouvelles stratégies thérapeutiques.

Originalité de ces travaux : ils s’appuient sur l’imagerie intra-vitale et fonctionnelle dans le cadre du programme européen CERIMED et développent des essais cliniques en médecine régénérative utilisant les cellules souches vasculaires

La cancérologie

La cancérologie est un domaine majeur au sein de la faculté du fait de la présence de deux centres de recherche sur le cancer faisant partie du SIRIC PACA Ouest.
Les équipes travaillent sur la conception de nouvelles cibles thérapeutiques et leur optimisation (vectorisation grâce aux nanotechnologies) en s’appuyant sur la modélisation et la synthèse chimique (Drug design) et l’expérimentation in vivo et in silico en collaboration avec des mathématiciens, pharmacologues et physiciens

Les maladies infectieuses

Les maladies infectieuses sont une priorité pour les équipes de recherche partenaires de l’lnstitut Hospitalo-Universitaire, avec une forte visibilité internationale autour de la description de nouveaux agents pathogènes et leur valorisation dans une recherche translationnelle au lit du patient, basée sur des stratégies diagnostiques innovantes. Les recherches sur les parasites et la résistance aux antibiotiques allient d’excellentes expertises en épidémiologie, en « drug-design » et dans la compréhension de mécanismes de résistance.

La recherche en chimie

La recherche en chimie est très transversale, centrée sur l’obtention de nouvelles molécules à potentialités pharmacologiques, avec comme but ultime de développer des molécules actives anti-Alzheimer et antiparasitaires en forte interaction avec les équipes médicales.

Mais aussi...

Des recherche également très interdisciplinaires se focalisent sur la cytotoxicité et la génotoxicité des nuisances environnementales et l’ingénierie galénique, une des clés de la conception finale d’un médicament.

L’ensemble de ces recherches repose sur une forte interface entre sciences et santé avec une dimension translationnelle en lien avec le projet médical de l’AP-HM et de l’Institut Paoli Calmettes.

Une spécificité de la recherche au sein de la faculté est de réussir l’intégration d’approches très interdisciplinaires autour du médicament et du diagnostic, de l’identification de nouveaux mécanismes moléculaires à l’évaluation préclinique, en incluant des spécialités incontournables au développement d’un médicament comme la pharmacie galénique et la pharmacocinétique.

Pour relever le défi de la recherche translationnelle au lit du patient, la faculté de pharmacie a un rôle moteur dans d’importants programmes de recherche largement soutenus par A*MIDEX, par des financements académiques nationaux, européens et par des partenariats de valorisation avec l’industrie pharmaceutique et du diagnostic in vitro.

Cette recherche s’appuie par ailleurs sur des plateformes technologiques performantes (imagerie(CERIMED), protéomique IBiS pharmacocinétique...) et des plateformes cliniques permettant d’amener les résultats de l’innovation au lit du patient (Centre d’Investigation Clinique, biothérapies).

L’animation scientifique et sa diffusion sont inscrites dans la culture de la faculté, via la Journée de la recherche (15eme édition) et le PR2I animé par le Vice-doyen de la recherche, le Pr Jean-Paul Borg.